Fleurs délaissées,bouquets desuets

Publié le par Marie-Laure

3 juin,fète des maman.
Je vous offre un bouquet,bouquet de fleurs.
Fleurs de rivage,fleurs de mauvaise herbe,fleurs délaissées.
Manque de noblesse.
Fleurs immaculées ou sanglantes,fleurs sans prétention.
Comment surpasser,même égaler les délicats bouguinvilliers,les colorés hibiscus et les roses de porcelaine ciselées.
Fleurs de rivage.
Fleurs en bordure de mer,à la limite de la plage.
Formant haies entre sable et terre.
Barrière végétale,coupe vent de larges feuilles.
Pétales de ruban blanc frisonnant dans la brise de la houle.
Pétales longs et fins agrémentés de brindilles d'étamines.

La seconde fleur est délicate.
Faux air de rose trémière.
Pétales presque translucides.
C'est la fleur d'un arbre.
Arbre privilégiant le bord de mer.
Grand arbre aux feuilles vert dense.
Cette fleur d'un jaune très pâle,presque blanc est fleur changeante.
A son éclosion sa couleur est d'ivoire,virginité de la naissance.
Au fil des jours,elle s'émancipe,le jaune s'affirme.
A l'apogée de sa vie ,cette fleur ouvre largement sa corolle aux   pétales d'un rose saumon.
Quelques jours plus tard le mauve s'épanouit pour devenir fuschia.
En tombant sur le sol,la fleur meurt dans une robe pourpre matinée de violet.

Quittons la plage,rentrons dans les jardins.
Parmi les bosquets de tiare,d'hibiscus et alamandas,une fleur éclos.
Escalades de fleurettes grimpant le long d'une tige épaisse.
Pétales imitant la parure du géranium.
Pétales sanglants à leur maturité.
Cette fleur est parure d'une mauvaise herbe.
Haute tige et larges feuillages.
Les jardiniers l'arrachent avant sa floraison.
Ils la repèrent dans leurs parterres.
Ils l'exterminent sans état d'âme.
Chez moi elle agrémente des bouquets et de ces taches rouge vif éclaire la pelouse.

Blanc.Pureté extrème.
Pétales lumineux formant calice où un oeil jaune vif regarde vers l'extérieur.
Petites fleurs sans prétention,mais sublimes dans leur simplicité.
Arbuste aux feuilles d'un vert glacé,brillantes et raides comme couvertes de cire.
Feuillage croulant sous les grappes aux reflets de neige.
Corolle à cinq pétales se dressant fièrement du haut de sa tige menue.
Le soleil rayonne sur le blanc pur,la fleur lance un clin d'oeil du fond de son calice.

Brassée de fleurs sauvages,délaissées des bouquets.
Je vous offre leur beauté toute simple.
Beauté éphémère et fragile.
La fleur sauvage est cadeau plus précieux,elle offre un autre attrait,plus secret,plus originel.
Je vous laisse savourer.






Publié dans Fruits et fleurs

Commenter cet article

koijenpense 17/06/2007 20:55

bonjour, moi j'habite près de Versailles et depuis quelques temps il pleut, alors c'est réellement un vrai bonheur de se promener chez toi.Je vais même m'abonner, pour recevoir régulièrement des bouffées de soleil.merci et bravo pour ces belles images.koijenpense

Mimisan 03/06/2007 17:50

Merci our ce bouquetBonne journée bises

:0038:@nne marie :0010: 03/06/2007 13:11

et BiZouX de la terre des pharaons ! ! ! @nne marie