Deux fruits vedettes

Publié le par Marie-Laure

Les deux fruits vedettes de la Polynésie se cueillent sur deux arbres très différents.

Le premier est le fruit de l'arbre à pain ou huru ou uru.
Il se cueille tout au long de l'année.
Pourquoi arbre à pain?
Fruit providentiel,fruit légume,généreux et nourrissant.
Gros fruit de la taille d'un ballon de rugby.
Vert tendre,texture extérieur légérement rugueuse.
Peau au dessin d'alvéoles en relief.
Queue solide rattachée à la branche entre de larges feuilles dentelées.
C'est un fruit dont on ne peut se passer!

Plus les feuilles avancent en age,plus elles verdissent.
Les fruits lorsqu'ils arrivent à maturité ont la peau qui devient plus uniforme,les reliefs s'atténuent.
La chair est blanche et dense,sans pépin et si on cueille le fruit un peu trop mur,on sait qu'il n'est pas bon car il dégage une odeur très caractéristique très agréable,un parfum de fleur.
Si par hasard on le consomme malgré tout le gout est fortement marqué,amer.
C'est un fruit qui pèse plusieurs kilos et qui se coupe difficilement.
Trop mur,il tombe et explose littéralement à son contact avec le sol.
L'odeur qui s'en dégage alors est doucereuse et écoeurante.
Ce fruit est très utilisé dans la cuisine traditionnelle.
Dans la préparation du repas tahitien,il est cuit dans le four de terre soit entier,soit en morceau,soit réduit en pate,mais toujours enveloppé dans une feuille de bananier généralement.
Cuit ainsi,il peut se garder très longtemps et était utilisé comme nourriture embarquée sur les pirogues lors des grands voyages et des périgrinations des navigateurs.
On peut également le servir sous forme de fritte, en purée,en salade,en dessert ou en gratin style dauphinois,c'est un régal.
Toute les recettes dans lesquelles on accomode les pommes de terre peuvent être adapter à ce fruit des tropiques.

Sur cette photo,vous avez un aperçu d'un fruit près à tomber.
Il prend un teinte brunâtre et des taches noitâtres apparaisent.
Les alvéoles se dessinent encore comme sur une énorme peau d'orange.

Le second fruit incontournable est la banane.
Il existe de très nombreuses espèces de bananiers.
Banane légume ou banane sucrée.
Banane à cuire ou à deguster nature.
Un arbre met environ 9 mois pour faire son régime puis meurt.
Des rejets poussent à sa base et remplace ainsi l'arbre ayant donné son fruit.
Lorsque le bananier va faire la fleur,on a l'impression qu'il est enceinte.
Une boursouflure,une rondeur se dessine entre les larges feuilles et la fleur proprement dit s'extrait de cet amas de feuillage.
La fleur,tout en nuance de mauve violet perd peu à peu ses pétales épais et laisse apparaitre de minuscules bananes en formation.
Lorsque tous les pétales sont tombés,le régime prend réellment forme.







Sur cette photo,on voit nettement la fleur encore suspendu à l'épaisse tige.Plusieurs mains de bananes sont déjà apparentes.
Une main compte environ une quinzaine de fruits.
Un régime peut être formé de plus d'une dizaine de mains.

Le régime est prèt à être cueilli dés que le résidu  noir et sec que l'on voit au bout de chaque banane est tombé.
On coupe l'énorme tige au dessus du régime et on le suspend pour en attendre la complète maturité.
ça c'est du régime!!!!
La majeure partie des fruits murissent en même temps,ne pouvant tout déguster,la distribution aux voisins et amis entretient l'amitié!
Les bananes à cuire s'utilisent comme la pomme de terre et on un léger gout de chataigne parfois.
On peut les cuire en les épluchant ou avec la peau.
La banane à cuire grande vedette des étals est la banane fei.
Petite banane un peu renflée,aux couleurs d'ocre jaune et de rouge mélées.
Les bananes vertes sont également consommables cuites.
Mais le délice est dans la saveur incomparables des petites bananes sucrées.
Miniatures d'une dizaine de centimètres à peine,parfum de miel et de vanille subtil,fruit de paradis!

Parmi les sport tahitien traditionnel,il existe le portage des fruits.
L'homme charge sur une épaule en équilibre au bout d'un balancier soit des bouquets d'ananas,de fruits de l'arbre à pain ou encore des régimes de bananes.
Il doit parcourir une certaine distance et le plus rapide et endurant remporte la course.
C'est une variante tropicale de la fameuse "course des garçons de café"!
Mon  beau tane a préféré le porter directement sur l'épaule.
Et je vous assure que cela pèse son poids!!!


Publié dans Fruits et fleurs

Commenter cet article

jean-marie 30/05/2007 18:25

bonjour, Marie-Laure...très,très intéressant et appétissant...je m'étais posé bien des questions à propos de l'arbre à pain, me voilà gentiment renseignémerci,Marie-Laurebisou amicaljean-marie
 
 
 
 

arlette 30/05/2007 11:48

et bien nous constatons qu'il n'y a pas que le farniente à Tahiti, vu la démonstration du sport traditionnel... Bravo  et bisous.

:0038:@nne marie :0010: 30/05/2007 11:42

Coucou, BiZouS de la mer rouge avec 31° et sous une belle tempête de sable pour changer ! ! @nne marie

Mimisan 30/05/2007 02:06

Ah! la saveur de ces petites bananes sucrées muries sur place! A Hawaii, il y avait certains endroits où j'aimais aller pour en acheter.Le fruit de l'arbre à pain j'ai y ai goûté aussi, et je trouve ç ameilleur qu ele poi :lol:Bonne journée.

:0038:@nne marie :0010: 29/05/2007 14:10

Bonjour, je ne connais pas le premier ! !  Nous avons aussi beaucoup de champs de bananes mais ici, elles sont toutes petites mais si succulentes ! ! !    Ici, fait chaud, nous avons les ventilateurs et le soir, nous mettons la clim ! ! ! Petit coucou du mardi et grosses bises de la mer rouge ! ! @nne marie