Apetahi

Publié le par Marie-Laure

Sur l'île de Raiatea,il exite une exception.
Une singularité.
Une particularité,unique,visible seulement sur cette île.
Laquelle pensez vous?
Une originalité animale,minérale?
Un vestige des temps anciens?
Une exentricité de Dame Nature?
Visible uniquement sur cette île?
Oui,sur cette miette de terre,cette ile sous le vent de l'archipel de la Société.


Sur la photo,vous remarquez que le rivage est vite absorbé par la masse imposante des monts volcaniques.
Volcans stériles,taris,innocents,nappés d'une végétation luxuriante.
C'est là,dans ces bosquets,ces arbres immenses que se cache la rareté dont je vous parle.
Vous n'avez pas trouvé n'est ce pas!
Ce n'est pas un secret pourtant,car la Polynesie est très fière de cette originalité.
Bon je ne vais pas vous faire languir plus longtemps!
Surtout que ma révélation risque de vous décevoir un peu si vous vous attendez à du sensasionnel!

De nombreuses espèces endemiques sont observables en Polynesie.
C'est d'une d'entre elles qu'il s'agit.Une espèce végétale.
Une petite fleur apparemment sans importance.


Le tiare Apetahi.
Le tiare est present dans tous les archipels,sauf cette espèce.
Cinq pétales d'un blanc pur et lumineux.
Cinq pétales situés d'un seul coté.
Cinq doigts fragiles d'une petite main blanchâtre.

Pourquoi uniquement sur cette île?
C'est une légende qui nous répond.

Autrefois,dans les temps ancien,un pécheur et sa femme vivait sur l'île de Raiatea.
Un matin,le pècheur décida de partir en mer.
Son épouse voulait l'accompagner,mais l'homme ne voulait rien savoir.
Chacun voulant avoir raison,une dispute éclata.
Une grave dispute,une grande colère.
Le pècheur s'en alla à la pèche laissant son épouse désolée.
Le chagrin l'aveuglait,la tristesse s'emparait de son esprit.
La femme partit dans la montagne,errant comme âme en peine,pleurant sur son sort.
Arrivée au sommet de la montagne,elle s'ouvrit un poignet et se coupa si gravement que sa main tomba sur le sol,laissant son sang s'épandre et sa vie s'envoler.
Le pècheur à son retour partit à la recherche de sa femme et l'ayant trouvée,enterra la main à l'endroit où elle gisait au sol.
Quel temps après,un arbuste naquit à cet endroit même.
Les fleurs avaient la forme de la main délicate de l'épouse éplorée.
L'arbuste reçut son nom,Apetahi.

Voilà pourquoi cette fleur est unique et ne peut vivre ailleurs que sur l'île ayant hébergé sa créatrice.
Les légendes expliquent souvent les mystères.
C'est tellement plus joli de se laisser aller à les croire.




Publié dans Fruits et fleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sofia 12/05/2007 18:03

cette légende est sympa! et interressantepas eu trop le temps d'être sur le net en ce moment, mais je reviendrais te voir...merci de ton passagebon week end

jean-marie 12/05/2007 13:26

bonjour, Marie-Laure,cette légende est cruelle et splendide à la fois...  comme la vie... et tellement bien contée ! superbe et émouvantbon week-end, ma grandebisous amicauxj'm

Mimisan 11/05/2007 15:17

Très curieuse, en effet, cette fleur...et jolie légende, comme toutes les légendesBon week-end, bises

nathy 11/05/2007 13:02

Je viens de te mettre dans mes blogs favoris, je croyais l'avoir fait depuis un moment, mais non !!!
Bisous, Nathy

Marie-Laure 11/05/2007 20:58

Ia Orana NathyC'est gentil de m'inviter sur tes pages et je te remercie.Ton blog est si varié,il y a toujours quelque chose à découvrir.Bonne journéeAmitiés Marie-Laure

nathy 11/05/2007 12:59

La fleur est magnifique et le conte sensationnel !!!
Bisous, Nathy.