Ecolo,logique vraiment?

Publié le par Marie-Laure

NATURA

L'écologie au fénua.
Actualité brulante.
Affiche,slogan,publicité radio et télévisuelle.
Concours pour interpeller les enfants
Journée nettoyage
Pancarte sur les plages
Tri sélectif
Poubelle grise,poubelle verte
Bacs de récupération
                                               Quel résultat!
Le problème ne se pose pas de la même façon sur Tahiti et dans les îles.
Dans les îles,la population n'a pas du tout le même comportement que sur Tahiti nui,la grande Tahiti.
Dans les îles,toutes les îles,les polynesiens considèrent leur îles comme leur jardin,un slogan a d'ailleurs repris ce thème.
On nettoie,balaie et ramasse autant que sur Tahiti,mais on salit moins et souvent les déchets viennent d'ailleurs,amenés par les vagues.
Déchets"tombés" des bateaux,déchets promenés par les courants qui finissent leur errance sur des plages sublimes,bien loin de leur point de départ.
Oui on salit moins dans les îles.Les habitants se sentent plus responsables,pourquoi mutiler,abimer son environnement proche.
Les iliens ont une proximité plus exacerbée avec leur lieu de résidence qu'ils identifient avec leur propre patrimoine.
On cherche des solutions et on les met en action.
Un exemple:
Bora Bora a eu il y a quelques années une réputation où le paradis cotoyait le dépotoir.La croissance touristique de ce bijou a été beaucoup trop rapide par rapport aux moyens existants.Il a fallu s'adapter et remédier à ces problèmes de consommation explosive.
Maintenant,elle est signalée pour ses infrastructures d'assainissement,la pureté de ses eaux et la beauté de son lagon.
Dernièrement,un bateau ayant coulé dans le lagon a causé beaucoup d'émotion.Peur d'un vomissement de fuel,peur d'une pollution style Erika.
Les personnes chargées du renflouement de cette embarquation n'arrivaient pas à travailler en paix à cause des riverains venant inspecter par eux même l'avance des travaux et s'inquiétant des conséquences.
Sur la grande ile,Tahiti, le problème est un peu différent.
Le nombre d'habitants est très important puisque Papeete est une capitale,concentrant la majorité de la population polynesienne.
Le nombre de pollueurs est donc supérieur et la difficulté a inculquer les reflexes "propreté et sauvegarde" de la nature demande nettement plus d'énergie.
La population est très brassée.Les tahitiens de souche,les iliens venant pour leur activité,les gens de l'extérieur mutés pour le travail,la masse de touristes y séjourant ou en transit.
Cette population a perdu ses relations avec la nature,la capitale abrite la majorité de ces gens souvent déracinés.
Manque d'identification,manque de repère.
D'où la multiplication des moyens que j'ai cité en en tète.
En fait on a le sentiment que celui qui salit a toujours bonne conscience.
Les services de nettoyage sont là pour ça !
D'autres ont déjà sali !
Facilité !
C'est vraiment lié à la concentration  humaine.Plus on s'éloigne de Papeete,plus les plages,les bords de route sont préservés.
Tahiti iti,la presquile est un plaisir de yeux,sauvage encore,clean.
Mais une petite précision:J'ai véçu plusieurs années aux Antilles,à la Guadeloupe en autre.Une constation:l'effort que les antillais doivent faire est nettement supérieur à celui qui les tahitiens doivent fournir!
A Tahiti,les indélicatesses sont essentiellement sur l'abord de certaines plages et aux bords des routes.
Il faut également signaler que les chiens errants ou divaguant sont source de nuisances.Etripage et dispersion des sacs poubelle sont souvent leur fait.
Ces chiens sont un réel problème surtout qu'il n'existe aucune infrastructure style SPA pour les récupérer.
Le milieu le plus fragile reste le milieu maritime.
Le lagon et son écosystème.La diversité des espèces,l'implication immédiate des pollution terrestres.
Un jour spécial a été décrété.Le clean up day !
Néttoyage à grande échelle et il faut signaler que les jeunes sont les plus réceptifs.Collecte des déchets en bord de mer,gants et sacs distribués.Plongeurs cueillant les détritus déposés sur les fonds.Bateaux acheminant la collecte.
Grande journée récupération.
Bonne conscience !
Personnellement je suis très soucieuse de l'environnement,mais il est vrai que j'ai une passion pour les fleurs,les arbres,les oiseaux,les poissons,le corail,la flore,la faune,la totale.Bon j'arrète ma litanie !
La Polynesie ,malgré tout,reste encore préservée en comparaison à de nombreuses contrées.
Mais il est avéré que l'initiation,la compréhension à la nature doivent s'emplifier,s'inviter dans tous les farés et devenir préoccupation collective.



 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L.Myster 01/03/2007 02:22

Ia Orana!
Entièrement d'accord avec ton article, la pollution sur Tahiti est vraiment un problème. Et  c'est encore plus net avec la saison despluies quand les rivières charrient leurs lots de cochonneries en touts genres. Il y a du travail pour faire comprendre cela à Tahiti, car bon nombre ont autre chose à penser, comme se nourrir par exemple...
Nana!

bernard 28/02/2007 17:39

bonjour
je passe et je visite
superbe blog ...les photos sont magnifiques
bravo et merci

:0038: @nne marie :0075: 28/02/2007 12:22


   Quand je travaillais dans un grand hôtel de Louxor, nous avions, une fois par mois, un "cleaning day" où tout le personnel devait nettoyer l'île sur laquelle nous étions ! ! ! Bon mercredi et mille bises du pays des pharaons,   @nne marie

:0038: @nne marie :0075: 27/02/2007 12:21

   Problème de toutes ces destinations si prisées des touristes: je trouve que ces pays perdent automatiquement de leurs charmes ! !  cela est dommage mais c'est le prix à payer pour être visités et connus de tous ! !     Mille bises de la mer rouge     @nne marie