Tiki

Publié le par Marie-Laure


TIKI

Image de l'homme,de la femme,de l'humain.
L'homme originel,semence divine.
Ceux que vous voyez sur la photo se trouve au marae Arahurahu de Paea.Ce sont des tiki de pierre,pierre volcanique.
Les plus anciens sont en mauvais état,le temps a rongé cette pierre volcanique,les contours de ces hommes figés s'estompent,se gangrènent.
Le plus grand tiki connu est aux Marquises et mesure un peu plus de 2,5mètres.Les Marquises ont le privilège d'abriter des vestiges très importants de la culture ancienne.Ancienne mais non oubliée.
Une culture qui rayonnait dans les différents archipels.Raiatea,l'île sacrée était un lieu de rendez vous pour des cérémonies,d'autres marae également jouissaient d'un aura particulier.
La pointe de la presqu'ile de Tahiti iti abrite des lieux autrefois sacrés,et chargés d'histoire.
Les missionnaires de tout poil ont fait énormément de dégats avec leurs idées puritaines et sectaires.Heureusement les polynésiens ont été plus malins.Ils ont suivi les doctrines,mais continué à cultiver leurs croyances,légendes,artisanat,danses et coutumes.
En effet les oeuvres de nacre ou de perles,les tatouges,les costumes avaient tous un sens religieux
Bien sur certains ont laissé faire,mais la résistance ou plutot le besoin de garder vivant les ancètres et leurs patrimoine a été le plus fort.
Depuis,les missionnaires s'en sont allés,la religion a évolué et malgré la prolifaration de lieux de culte,la tradition perdure.
Il existe de nombreuses églises,de tout style,de toute dimension,demeure de plusieurs courants religieux.Le catholisisme,les témoins de Jehovah,l'église anglicane,adventistes,mormons,sanito(branche dissidente des mormons) se répartissent les fidèles très nombreux,très pieux,très pratiquants.
Il y a même une synagogue et un temple boudhiste à Papeete.
Le dimanche,les fidèles se pressent jusqu'à parfois assister à l'office depuis l'entrée.Femmes vétues de blanc,chapeautées,élégantes,les hommes pantalons noir,chemise immaculée et cravate.
Les voitures se bousculent,et à Papeete,vers l'église de Paofai sur le front de mer,les rues adjacentes sont investies par les véhicules des ouialles qu'un curé français envirait volontiers à son collègue polynesien.Ici les églises sont remplies et bien remplies et animées de chants entrainant accompagnés des ukulele.
Les tiki se sont démocratisés sous les doigts d'artistes des artisants pour raffermir  cet emblème de la culture polynesienne.Mais le respect,un peu supersticieux même, est intact pour les tikis anciens qui se dressent encore sur les sites de cérémonies.
Les artistes les sculptent pour les touristes ,en oeuvre de décoration.Gardien du fare,en bois massif,lissé comme soie, brillant comme verre.Bloc noueux dont les défauts deviennent ornements où bois sans faille,bille couleur d'ébène ou chataigne bien mure.
En roche,lourde statue aux reflets de métal ou d'or,une pierre en particulier,se récoltant aux Marquises donne des statues habitées d'une puissance spéciale.Peut-être les paillettes incrustées dans la roche.
De minuscules tiki de nacre,d'os ou gravés dans une perle agrémentent des pendentifs et les tatouages polynesiens représentent également ses humains stylisés.
Corps trapu un peu ramassé,bras le long du torse,tète proéminente aux traits lourds,grande bouche ,yeux ronds globuleux ou en amande.
Image d'un autre temps,énigmatique,image divine un peu angoissante,car il fut un temps où des sacrifices humains étaient pratiqués sur les esplanades dallées.
Tiki,sentinelle de pierre,gardien des dieux,corps de pierre dressé à l'entrée.
Attention,tapu(tabou).


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

:0010: @nne marie :0059: 26/01/2007 21:44

Bonjour ! A force de nous faire ramer comme cela Ob va pouvoir nous inscrire pour les championnats du monde d'aviron ! ! lol ! ! ! Bonne fin de soirée et bisous de la mer rouge ! !      @nne marie

balala et kanper 26/01/2007 11:08

coucou, quelle belle balade nous faisons, c\\\'est très intéressant.
Bisous.    Arlette