La Baie de COOK

Publié le par Marie-Laure

La Baie de COOK

L'ile de Moorea,l'ile soeur de Tahitià la forme stylisée d'un trèfle sans queue dont le pétale centrale serait réduit par rapport aux deux autres.
La baie de cook est la partie maritime qui avance à l'intérieur des terres entre les deux pétales coté droit.
Elle tient son nom de l'explorateur COOK qui mouilla dans les eaux de Moorea,mais en fait il jeta l'ancre de son navire dans l'autre baie,celle d'Opunohu qui est l'échancrure séparant les deux pétales gauche de ma vision simplifiée de Moorea.
C'est un lieu superbe,les navires de croisières,grands batiments au blanc lustré, viennent régulièrement faire étape.
Mais c'est aussi un port de pèche.Au quai du Ono Ono,un marché aux poissons propose les prises ramenées par les bateaux,thon,mahi mahi,espadon,dorades.
Plusieurs hotels alignent leurs bungalows de style local.Toutes les activités nautiques sont disponibles.
La végétation est omnipresente,noyant les structures dans les chevelures des cocotiers,des manguiers et frangipaniers qui essaiment leurs fleurs odorantes au fil de l'eau.
Cependant malgré cette effervescence,la baie reste un lieu privilégiée.Comme le montre la photo,eau tranquille,quelques petits bateaux sont au mouillage non loin de bord,une pirogue tangue avec souplesse dans les vaguelettes qui ondulent la surface.
La pirogue à balancier!
Le trait d'union de tout polynésien avec la mer.C'est un besoin,une priorité.Tous les jours,des pirogues d'une,deux,six places strient le lagon des iles de Polynésie.
Plaisir de ramer,plaisir de l'effort seul ou en équipe.
Certains rameurs sont des sportifs participant aux diverses et nombreuses compétitions.
De grands sportifs,endurance,régularité,fair play et plaisir avant tout.
Sur la photo,au fond au centre,c'est l'ouverture sur l'océan.
La passe,la déchirure dans la barrière de corail qui permet le passage,le voyage,l'aventure.
Le bleu est dense,sombre,attestant la profondeur.
Sur la droite,la route suivant le bord de mer file sur la bourgade de Maharepa où se situe la majorité des infrastructures administratives, médicales,bancaires de l'ile. 
Dans le creux de la baie,un petit village,Pao Pao,quelques boutiques,une route montant vers l'intérieur des terres qui grimpe vers le Belvédère dominant les deux baies.
La vue est splendide et de la-haut,la verdure a tellement noyée les habitations que l'on a une réelle impression de profiter et découvrir la Moorea d'antan,intacte et inviolée.
Cette route permet de rejoindre l'autre baie,Opunohu en passant près des sites archéologiques remarquables de l'ile.
Plusieurs Marae se succèdent avec plates formes,terrasses,élevant leurs pierres dressées,tels les dossiers d'énormes chaises.
Toutes ces constructions laissent à penser que l'on se trouve dans un endroit privilégié,un lieu où l'on cotoyait autrefois le sacré.
Les céréminies religieuses,les concours rituels tel que le tir à l'arc devait attirer une nombreuse assemblée.
Multitude aux parures éllaborées,miroitement de la nacre,reflet du soleil dans  les chevelures d'ébène coiffées de couronnes de fleurs,de plumes emmélées.
C'est un lieu magique.Tant de gestuelle,de célébration,de ferveur ont laissées leurs empreintes invisibles.
Ce point de vue donne également une possibilité d'admirer les hauts sommets qui dressent leurs dents acérées au centre de l'ile.
C'est une partie de l'ancien volcan,la génèse de Moorea.
Le volcan,l'âme,l'ossature originelle.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véro 13/01/2007 19:38

Superbe endroit... que de souvenirs. As-tu lu le journal de bord du capitaine Cook ?
Véro