Les requins

Publié le par Marie-Laure



Une plage de Moorea
En Polynésie,inutile de chercher des plages immenses,même une!
Tahiti ne possède que deux plages tel que l'on en connait en Métropole,l'une se situe au PK 18 à Punaauia,côte ouest,côte sous le vent.
C'est une plage de sable blanc,je vous le montrerai dans un prochain article.
La seconde est à la pointe Vénus,au PK 10 en prenant la route en direction de la côte est.C'est une plage de sable noir.
Celle que je vous propose est à Moorea,en bordure de l'hotel "Les Hibiscus".
Cette résidence hotelière est gérée par des gens charmants venus de sud de la France métropolitaine.
Des bungalows,style local,toiture en pandanus,bouguinvilliers et hisbiscus grimpant contre les terrases au milieu d'un parc de cocotiers.Piscine,très bon restaurant,immenses caoutchoucs étalant leurs voutes végétales au dessus de la plage
La plage est typique des plages de Tahiti.
Bordure de sable doux,plus ou moins large bordant une frange de vieux corail usé par les vagues qui longe le bleu de l'ocean.
A quelques distances se situe le Tiki village où l'on peut asssister à des spectacles traditionnels et à des mariages polynésiens dont je vous reparlerai.
Un matin,nous sommes venus nous baigner.
Calme,les palmes des cocotiers bruissaient sous une brise légère.
Nous pataugions en longeant les dalles des coraux.
De temps en temps on ramassait un coquillage,curiosité.
Des remous nous ont surpris dans cette eau si sage.
Deux ailerons noirs ont fendu la surface à environ cinq mètres.
Etonnement.
Les deux lames tournaient en cercle réguliers,disparaissant soudain dans un tourbillon d'écume et de remous.
Parfois une pointe de vitesse le long de la frange rocheuse,trainée bouillonnante et blanchâtre,avant de s'évanouir subitement.
Deux requins étaient en chasse.
Deux belles bètes à la peau satinée,1m50 environ,corps gris moiré,fuselé,longue queue souple.
Bout de l'aileron et de la queue,noir.Oeil froid,frisson.
Une vahine,debout devant son fare regardait elle aussi le spectacle aquatique.
-"Des pècheurs ont nettoyés leurs poissons ce matin"nous dit-elle
-"Faites attention quand même,ils sont agacés".
Voir des requins aussi près n'est pas très courant.Généralement ils sont invisibles,trop craintifs.
Mais les séances de nourrissage des requins et des raies que l'on propose aux touristes ont en quelque sorte familiarisées ces animaux.
Sur Moorea,les pècheurs n'apprécient pas ces shark feedings.Ils veulent que les requins gardent leurs distances,ils deviennent envahissants.
D'ailleurs,les points de nourrissages ont été diminués,je crois qu'il n'en existe plus que deux sur Moorea.
Je n'ai jamais entendu parlé d'accident survenu avec des requins.
Ils sont là,habitants du lagon,petits pointes noires,non agressifs.
Il est facile d'en attrapé,un de mes fils l'a constaté plusieurs fois lors de ses parties de pèche sur un des pontons de l'ile.
Leur peau est rèche comme du papier de verre,impression de toile émeri,extrèmement dure.
Leur prise est facile.Dès qu'il est accroché à l'hameçon,il ne se bat pas longtemps,il fatigue vite.
Il y a quelques jours,sur une plage de Tahiti,vers la pension Armelle,nous en avons observé trois.
Une dépression était passé sur Tahiti.
Beaucoup de pluie,de la houle.
Les baigneurs avaient déserté la plage.
Les pirogues,les canots étaient restés au secs.
Le bruit,l'intrusion bruyante des hommes avaient disparu.
Le lagon et ses habitants avaient retrouvé son intimité.
Les requins,je pense,se l'étaient réapproprié n'étant plus dérangé.
A 1 mètre du bord,30 cm de profondeur.
Trois petits pointes noires d'environ 50 centimètres.
Ils se suivaient,décrivant les mêmes cercles de chasse que leurs ainés.
Tranquille,indifférents à notre présence.
Ils s'écartaient juste ce qu'il faut de nos pieds pour continuer leur route.
Observation.
Plaisir.





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

:0014: @nne marie :0059::0050: 06/01/2007 12:39

       Coucou, ici on boit les fleurs d'hibiscus ! ! lol !  !Mille bises de la mer rouge   @nne marie