Sept doigts

Publié le

Le bel animal !
Ce gros coquillage repose sur le fond sableux.
Dans le lagon de Moorea,près de la marina,juste un peu à droite,il suffit de plonger pour les admirer.
Deux ou trois mètres de profondeur.
Mais attention,pas facile de repérer la bète!
Non,non,non,pas facile.
Sur la photo,c'est évident,c'est un gros coquillage!
Mais lors de votre promenade juste sous la surface,votre regard prisonnier du masque de plongée,pas évident de l'apercevoir.
Il sait se montrer très discret.
Premièrement la coquille est couleur du fond,mimétisme,il laisse s'accrocher sur sa surface calcaire algues minuscules et animacules de toutes sortes.
Ensuite le courant,la houle ramène sur sa robe claire des cristaux de roche.
Seuls ses doigts crochus sortent du sable.Et encore,juste le bout des doigts.
Mais cette fois vous l'avez repéré.
Soulevez doucement l'un des longs doigts et....récompense.
Plaisir.

sept-doigts-interieur.jpg

La couleur apparait.
Brusque contraste,éclat brillant.
Douceur de porcelaine.
Impression d'émail.
Reflet de cire.
Camaieu de rose,déclinaison sans faille.
Seuls les longs doigts semblent de corne.
L'animal qui l'occupe ressemble au lambis.
Corps épais terminé par un crochet brun comme cuir .
D'ailleurs le Sept doigts et le Lambis sont cousins dans leur famille.
Sauf que le Lambis des Antilles a été trop péché et devenu très rare,alors que tout près des cotes des îles de Polynesie on peut encore admirer ce magnifique spécimen.



Plongez dans la matière.
Laissez votre imagination vagabonder.
Voici l'entrée d'un monde.
Lèvres de calcaire.
Couleur de chair.
Comme Saint Exupery,devenez Petit Prince.
Laissez votre imagination s'envoler.
L'essentiel est invisible pour les yeux !
Il suffit de réver.
Velouté des teintes.
Impression de tunnel.
Grotte primordiale.
Giron originel.
Matrice de la nature.
On regresse.
La matière est si simple.
Calcaire.
Simplicité,fragilité et pourtant les siècles,les millénaires sont passés.
La matière est là.
Unique,vivante encore,irremplaçable.

sept-doigts-bords.jpg
Mimétisme ou détail?
Ce pourrait être une anémone de mer,une méduse,la bouche d'un poisson.
La gueule d'un de ces géants parcourant l'océan.
Un pétale de fleur,vous savez la rose de porcelaine  a la chair épaisse et luisante.

sept-doigts-zomm2.jpg

Si on allait plus loin !
Si on osait.
Tempète de sable
Brouillard de galaxie lointaine.
Poussière de comète.
Irruption solaire !
Le délire nous gette !
Mais ce pourrait être tout cela à la fois!
Mimétisme.
La nature remodele ses oeuvres,les transforme et nous déroute sans cesse.
Un détail et le monde change !






Commenter cet article

Véro 07/08/2007 11:49

Je les lis les uns à la suite des autres et je trouve tes articles bien poètiques. Bravo. Véro

Annick 19/07/2007 18:05

Voila plusieurs page que je lis sur ton blog, quel dépaysement!ici, aussi en bretagne , l'entrée et la fin d'un village est annoncé , mais c'est beaucoup moins original et romantique. J'y reviendrais , j'ai plein de choses à apprendre en visitant ton siteAmicalement Annick

kty 09/07/2007 21:41

très jolis coquillages, ils ont l'air très doux au toucher.

Melly 09/07/2007 13:53

Allez, je laisse déborder mon...imagination...je le trouve très ...sexy, cet animal là ; enfin...la façon dont tu en parles et le photographies ;Merci ! 

Mimisan 09/07/2007 13:33

DE jolies paroles pour un bien joli coquillge dont je vois qu'il te fait beaucoup rêver :DBises, bonne semaine.