Hommage à Madame Pauline DEXTER

Publié le

Je connaissais son nom.
Madame Pauline DEXTER;
Une grande Dame de la danse.
La trouppe,TEMAEVA,danseuses et danseurs de renom.
Elle a quitté la terre de Tahiti il y a quelques mois.
La danse traditionnelle a perdu un peu de son âme.
Les danseurs de cette trouppe,son ami Coco Hotahota lui ont dit au revoir.

C'est le Heiva.
Dimanche,place To'ata,c'était la cérémonie d'ouverture.
Le cérémonial,le rite de la présentation du jury.
Et puis grand moment d'émotion.
Les anciens de la trouppe TEMAEVA,cette trouppe que Madame Pauline DEXTER a dirigée,animée lui ont rendu hommage.
Il était une fois une légende......Pauline Dexter
Hommage par la danse,hommage par les gestes.
Costumes simples,longs fourreaux uni ou ramage de fleurs et de couleurs.
Chevelure,coulures d'encre noir étalées sur le dos des danseuses.
Fleurs piquées dans les cheveux.
La danse a débuté.

Corps ondulants ,bras s'élevant  comme ailes d'oiseaux cherchant à rejoindre le ciel.
Déliés des doigts et des mains.
Harmonie du corps et des regards.
Tout au long de la douce mélodie qui suivait le ballet,une atmosphère de grand respect se détachait de ces gestes si simples et si légers.
Poésie des mouvements.
Gracilité des vahine.
Souplesse des pas.
Hommes et femmes à l'unisson pour regarder les cieux.

Une danseuse revètue d'une longue robe bleue a émergé des ombres du fond de scène.
Silhouette couronnée de fleurs à la longue chevelure nappant le tissu couleur du ciel lorsque se couche le soleil.
Elle a traversé la trouppe,balancement des hanches,arabesques des bras.
La musique accaparrait l'oreille alors que le regard fixait les taches colorées des danseurs sur la piste.

Une belle fleur blanche a rejoint la silhouette bleue.
Danseuse pulpeuse et envoutante en fourreau blanc agrémenté d'une touche duveteuse telle plume frémissante.
Langoureusement elle a traversé la scène.
Et de sa voix perlée,eau cristalline et douce,a lancé quelques mots.
Je n'ai pas compris les mots,mais c'était inutile.
La danse,la musique et ces quelques notes m'ont profondement émue.

La douleur,le chagrin mais l'estime et l'admiration s'écoulaient du moindre instant de cette communion offerte par ces danseurs.
La chorégraphie s'imbriquait à la perfection à la mélodie.
Le ballet nous a fait toucher des yeux le profond respect que cette troupe témoignait à celle qu'elle avait perdue.
Amour,reconnaissance,fidélité.
Je ne la connaissais que de nom.
Et pourtant......



http://www3.fnac.com/item/author.do?id=210760

http://www.amazon.fr/Cocos-Temaeva-Various-Artists/dp/B000005G3Y

Deux sites où vous pouvez trouver des disques et sur amazon écouter des extraits.

Commenter cet article

jean-marie 08/07/2007 23:22

bonsoir, Marie-Laure...Je ne la connaissais pas mais la présentation que tu en fais et l'hommage de sa troupe sont très émouvants. Ce doit être un magnifique spectacle...amicalementjean-marie 

Maeve 08/07/2007 19:02

Magnifiques photos et  j'ai trouvé ici le soleil qui nous manque tant en métropole en ce moment !

Mimisan 08/07/2007 02:31

Je ne connaissais pas son nom mais je connaissais sa troupeCoco: j'ai une ou deux cassettes déjà unpeu anciennes, il va sans dire. Je vous imagine tous dans l'animation des fêtes du Juillet.Bon week-end.