Drapeaux et élections

Publié le

Hier,samedi,jour d'élection.
Comme à chaque élection,cet évènement devient jour de fète.
Les étals envahissent les pelouses des mairies.
Vendeurs de boissons,de sorbets,de salades ou plats chinois.
Tables,chaises et parasols s'éparpillent autour de barbecues et la fumée des brochettes embaume l'air ambiant.
Les citoyens venus en famille pour voter se regrouppent.
On joue de la musique,assis dans l'herbe sous des tendues de toile,les ukulele sont de sortie.
Des chorales s'improvisent sous les préaux des écoles transformées en bureau de vote.
Afin d'éviter des débordements,la vente d'alcool est interdite dans tous les magasins de l'île!
Mais surtout,les drapeaux fleurissent.



Drapeaux bleus et drapeaux oranges.
Baton en main,chacun agite ses couleurs à sa guise.
Certain s'installe,assis sur le rebord,mais il faut dire qu'il brandit deux drapeaux!
Un autre est planté à l'entrée,peut-être cherche t il à impressionner les derniers indécis?
Un autre en bord de route semble attendre du renfort.
C'est un regrouppement et le drapeau orange parait isolé entre ces bandes bleues et blanches flottant au vent.
Pourquoi ces couleurs?
Orange ,drapeau des autonomistes,la Droite, Mr Gaston Flosse pour vous citer une figure très connue ou Mr Gaston Tong Sang le nouveau président de Polynesie Française.
Le bleu,couleur des indépendantistes,Mr Oscar Temaru dernier président  désavoué par l'assemblée de Polynesie fin d'année dernière. 



Les voitures servent de support.
Les routes sont cadrillées,les drapeaux se croisent,vibrant derrière les pick up,attachés contre les portières.
Comme chevaliers partant en campagne ,ces edentards modernes tachent le paysage urbain comme ailes d'oiseaux suivant le sillon des véhicules.
Ici,ces élections se sont en fait réduites à un affrontement bleus contre oranges.
Affrontement pacifique,bon enfant,seul le duel des drapeaux a lieu.
Mais cette année est cuvée particulière.



Mr Temaru a pour la première fois de sa carrière politique soutenu un candidat à la présidentielle en la personne de Mme Royal,créant une petite surprise.
Pourquoi,alors qu'il a pendant toutes ces années fustigé la France et dédaigné les autres présidentielles?
Il se présentait à la députation pour la troisième fois,mais malgré ses périples dans les îles et une campagne sur Tahiti,ses espérances sont une nouvelle fois décues.
Mr Buillard ,maire de Papeete et Mr Sandras,maire de Papara,tous deux membre du parti orange ont été élus.



Mais le business continue,et ce pècheur tout en proposant ces bonites à la vente,affiche clairement ses opinions politiques.
Comme d'habitude,il est parti tôt ce matin,loin en mer,et sa pèche doit se vendre.
En suivant la route de ceinture,on se rend compte que certains quartiers sont pro bleu ou pro orange à la masse de banderoles s'agitant sur les toits,les portails ou les clotures.
De temps en temps un drapeau d'une couleur semble se noyer dans les couleurs adverses.
Un détail très singulier.
Dans les bureaux de vote les bulletins eux même affichaient la couleur.
Orange pour le parti des autonomistes et bleu pour le parti indépendantiste avec une croix en son milieu en prime!

Comme les fleurs,les pétales vifs des drapeaux s'épanouisent à la saison des élections.

Durant quelques semaines,ils faneront sous le soleil,s'étiolant dans le paysage,disparaissant peu à peu avant de renaitre au prochain scrutin. 


Commenter cet article

V�ro 07/08/2007 10:53

Chère Marie-Laure,Je reprends ma lecture où je l'avais laissée et je me réjouis de lire la suite du roman et les nouvelles de Polynésie. Véro

:0010:soleil51:0014: 18/06/2007 14:34

Bonne semaine et bisous du pays de Râ ! @nne marie

Mimisan 18/06/2007 09:29

Ce sont donc encore les indépendantistes qui l'emportent.Sans surprise, je supposeSi un jour tu peux nous explique r commenti ls envisagent cette indépendance... (sachant que économiquement, financièrement, le pays ne peut pas se suffire à lui même et qu'il ya quelques années, une délégation aux Etats-Unis s'était fait dire "non", et quede toute façon les USA ne feraient jamais, et de loin,  autant pour Tahiti que ce que faisait la France...Bises

marie-laure 18/06/2007 21:09

Ia Orana,Non,non,non,c'est les autonomistes qui l'emportent,c'est à dire le parti qui travaille main dans la main avec l'UMP.Pas du tout indépendantistes.Les indépendantistes,c'est le parti de Mr Temaru et ils ont toujours été battu aux élections nationales.Les polynesiens n'en veulent pas,peur du racisme,du partisanisme et mélangeant religion et politique!Si Mr Temaru a été president de la polynesie ,c'est par rejet de Mr gaston Flosse du parti orange,(autonomiste,allié de l'UMP).Mais pendant ces deux années de présidence,le polynesie a marché au ralenti et l'économie a beaucoup souffert,donc les salaires,donc les polynesiens.AMITIES

jean-marie 18/06/2007 00:00

bonsoir, Chère Marie-Laure...merci pour ces précisions, d'ici on perçoit  assez mal les enjeux locaux et les personnages en compétition... J'aurais cru à plus d'acharnement de la part des autonomistes...Ah si toutes les élections pouvaient partout avoir cet aspect bon enfant !bises amicalesjean-marie

Marie-Laure 18/06/2007 07:48

Les débats sont parfois virulents et la mauvaise foi est aussi de mise,mais l'ambiance reste différente.Peut-être que les couronnes de fleurs,les colliers de perle qu'arborent les candidats et leurs électeurs adoucissent les moeurs!AMITIES  Marie-Laure